On savait déjà que Québec offrirait cette possibilité à plus ou moins long terme, puisque la loi 150, adoptée ce printemps, prévoyait les changements législatifs nécessaires. Voir à ce sujet l’article publié en mars par autofocus.ca.

Le ministre des Transports, André Fortin, sa collègue ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, et la présidente de la SAAQ, Nathalie Tremblay, ont finalement annoncé aujourd’hui la date de mise en œuvre de cette mesure attendue depuis longtemps au Québec.

Ce service personnalisé sera offert uniquement sur le site web de la SAAQ à saaq.gouv.qc.ca/plaque, à compter du 27 juillet. Inutile de vous rendre donc à votre bureau local de la Société. Prévoyez un délai de livraison postale de trois à six semaines.

Le coût sera celui qui était prévu à l’origine, soit 250 $ (taxes incluses) pour la commande initiale, et 34,50 $ par année (taxes incluses) pour les frais de renouvellement annuel. Ces tarifs seront indexés annuellement.

Qui pourra commander une plaque personnalisée?

  • Le propriétaire ou le locataire (pour plus d’un an) d’un véhicule immatriculé au Québec
  • Le particulier qui possède un permis de conduire

Quels sont les véhicules admissibles?

  • Véhicule de promenade
  • Motocyclette
  • Cyclomoteur (scooter)
  • Habitation motorisée (3 000 kg ou moins)
  • Motoneige
  • Véhicule tout-terrain

Le véhicule doit avoir le statut « actif » ou « remisé » dans les registres de la SAAQ.

HeapMedia483438

On ne pourra évidemment pas écrire n’importe quoi sur la plaque. La loi a d’ailleurs clairement établi des balises à cet égard. Ainsi, seuls les lettres majuscules de l’alphabet latin et les chiffres arabes seront permis.

D’un maximum de sept caractères et d’un minimum de deux caractères, l’inscription devra être «facile à lire» et «ne devra pas porter à confusion avec celle d’une autre plaque». Deux plaques ne pourront évidemment porter la même inscription : alors, ce sera premier arrivé, premier servi à partir du 27 juillet!

Parmi les inscriptions proscrites, pensons à celles qui laissent croire que le propriétaire est une autorité publique (dans le genre « POLICE »!), qui font la promotion d’une infraction criminelle, qui expriment une idée obscène ou scandaleuse, ou encore de l’insouciance à l’égard de la sécurité routière.

Contrairement à ce qui est permis dans d’autres provinces, on ne pourra inclure aucun élément graphique personnalisé. Pas question, à titre d’exemple, donc d’y ajouter un logo des Canadiens… s’il y en a que ça intéresserait encore!