La raison en est bien simple.

D’abord parce que les gens croisés venaient de France, mais surtout que leur présence sur la Route 66 était tout à fait exceptionnelle. En effet, la famille d’Alain Alcox ne faisait pas qu’effectuer un passage rapide sur le célèbre parcours, mais se trouvait au cœur d’un périple de cinq mois qui s’est amorcé en Floride et va se terminer à Halifax à la fin de juillet.

Au passage, une longue balade aux États-Unis, une bonne portion de la Route 66, une remontée vers le Canada et la traversée de notre pays.

Ce genre d’aventure vous apparaît intéressante ? Oui ? À nous aussi ! Cependant, auriez-vous eu le courage de l’entreprendre au volant d’un Volkswagen Combi 1979, affectueusement nommé Pomme-Kiwi en raison de sa couleur ?

Et ce qui est encore plus exceptionnel, c’est que ce véhicule n’a pas été loué en Floride pour l’amorce de ce périple, mais a suivi la famille Alcox de France où il y retournera après les cinq mois les plus intenses de son existence.

C’est au cœur de la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, que j’ai eu le plaisir de croiser Alain Alcox en compagnie de sa compagne de vie, Nadine, ainsi que de leurs deux filles, Salomé et Corentine, âgées respectivement de 12 et 10 ans.

HeapMedia486980

En fait, nous retournions à nos véhicules après une petite marche dans la ville lorsque nous avons aperçu un type qui photographiait nos montures. C’est en s’approchant que nous avons compris que son attention avait été attirée par nos plaques d’immatriculation québécoises, plutôt inhabituelles dans cet état américain.

C’est là que nous avons bien sûr fait connaissance avec la famille et pris conscience de l’incroyable voyage qu’elle était en train de réaliser.

Une expérience inoubliable, vous le devinez.

La rencontre a eu lieu le 8 avril dernier. Près de trois mois plus tard, les Alcox mettront le pied au Québec. Pour l’occasion, j’irai les retrouver et là, j’aurai droit à tous les détails croustillants de leur épopée. Cette deuxième rencontre promet d’être aussi mémorable que la première.

Dans un deuxième billet à ce sujet, je vous en ferai part. Vous aurez également la chance de consulter une deuxième galerie-photos (ne manquez pas la première ci-haut…) nous relatant l’incroyable aventure entreprise et vécue par cette famille absolument extraordinaire.

On se revoit bientôt, donc.